Compagnie

Initiée par Renata Kaprinyàk, la Cie SubsTÁNCe est née de la rencontre entre cette jeune danseuse-chorégraphe, l’éclairagiste et scénographe Gilles Faure et le musicien Jérôme Besson.
Les trois se connaissent depuis plusieurs années lorsqu’en 2013, ils décident de confronter pour la première fois leurs démarches artistiques respectives autour de « Plu(s)Mett(r)e ».

C’est l’occasion pour eux d’aborder la création sous une forme collective, de confronter ce travail collectif au regard du public et aux avis de professionnels, de susciter surtout l’envie d’aller plus loin ensemble.

« Notre inspiration vient toujours de l’humain. Elle part indubitablement de notre vécu, de notre intimité, puis par analogie, va s’appuyer sur des situations et des sentiments liés au vécu de chacun d’entre nous. Ces sentiments parfois enfouis ou oubliés, ces « traits d’Humain » qui nous caractérisent par leur ancrage profond, cet « intime » que nous tentons de décliner sur un plan collectif, nous le transcrivons alors en images chorégraphiques et sonores.

Par cette démarche, nous cherchons à pointer du doigt les évidences de notre société tout en les détournant et en les montrant au public comme dans un miroir déformant, avec de l’humour, de l’ironie… Il ne s’agit pas pour nous de raconter un conte de fée, ni d’être dans le réel, mais d’être dans le vrai et la sincérité ; notre sincérité.

La musique est interprétée « live » et laisse part à l’improvisation. La danse est basée sur la composition spontanée, donnant ainsi toute liberté aux mouvements. La présence sur scène des deux disciplines participe de cette sincérité. Elle sert l’intensité du propos. Elle pousse l’interprétation dans une forme plus incarnée. Une forme dans laquelle, aller vers « l’inconnue » n’est plus un risque.

L’esthétique globale de nos pièces est marquée par une scénographie minimaliste et une lumière épurée. Empreinte de musiques et de gestuelles parfois énergiques et brutes, elle sait s’approcher de l’extrême sans jamais déborder. Notre proposition artistique reste destinée et accessible à tous les publics. Elle ne cherche pas à choquer mais bien à questionner et nous pensons qu’en cela, elle ne laisse personne insensible. »

Renàta Kaprinyàk – chorégraphe
Jérôme Besson – musicien