ÉCHO – création 2016

Écho est une recherche chorégraphique et musicale inspirée du personnage mythologique.
Plusieurs histoires tournent autour de ce personnage, mais toutes se terminent de la même façon. Écho finit dans la solitude.

La solitude est le thème récurrent de ce spectacle et nous souhaitons le traiter sous ses différentes facettes, en faisant un parallèle entre le monde (imaginaire) d’Écho et notre monde actuel.
La premier mythe d’Écho montre notre personnage en être subordonné, qui n’a d’autre choix que celui d’obéir. Dans ce monde, la hiérarchie implique en effet la supériorité de certains êtres sur d’autres. Écho se soumet à la demande de Zeus puis subit le sort d’Hera. Humiliée et désespérée, elle choisit de quitter les siens.

Dans le mythe de Narcisse, c’est un manque d’échange, un problème de communication et le mépris qui pousse Écho dans la solitude. Condamnée à répéter les derniers mots qu’elle entend, Écho ne peut pas communiquer avec l’être qu’elle aime et lorsqu’elle y arrive, celui ci la méprise.
Enfin, le mythe de Pan fait de notre personnage, une victime de la jalousie.
De cette soumission, de ce mépris, de cette jalousie naît l’isolement.
La solitude, l’isolement, tout le monde a déjà ressentit ça. Dans notre monde, comme dans celui d’Écho, ce phénomène prend plusieurs formes : la soumission, le manque d’échange, un problème de communication, d’éducation ou de jalousie… bref, tout ce qui tend à pousser notre société vers une société individualiste et uniforme. Une société où le discernement devient un challenge. Une société où des êtres, pris malgré eux dans un schéma bien établi et des intérêts individualistes, vont suivre les règles, croire et répéter sans réfléchir ; vont faire écho.
Et cela n’est pas sans conséquences car en agissant ainsi, l’être devient en quelque sorte invisible et cette invisibilité le pousse à l’isolement, à la solitude.

Télécharger le dossier artistique Écho (pdf)